Imp-Boutet

Tout savoir sur l’inspection de bâtiments au Québec

Vous cherchez à vendre ou à acquérir un bien immobilier ? L’inspection de votre bâtiment est une étape primordiale qu’il vaut mieux ne pas négliger. Apprenez-en plus sur l’inspection de bâtiments au Québec avec des informations à jour et des conseils personnalisés pour réussir l’inspection de votre première maison. Vous découvrirez tout ce qu’il y a à savoir : pourquoi est-ce important de faire inspecter votre propriété, quelles sont les étapes d’une inspection en règle, quels sont les éléments pris en compte dans le rapport d’inspection et finalement, quels sont les types d’inspection.

 

Qu’est-ce que c’est, une inspection de votre maison ?

L’inspection en bâtiment est un examen visuel complet de votre propriété (résidentielle, commerciale ou industrielle) et de ses composantes, dans le but d’en établir un portrait le plus fidèle de sa situation actuelle. Le rapport d’inspection, un document écrit faisant état de l’analyse détaillée de votre propriété, vous indiquera quelles sont les améliorations qui devraient être apportées afin de retirer un meilleur bénéfice de votre investissement immobilier. Vous connaitrez donc les problèmes majeurs qui font perdre de la valeur à votre propriété, qui en diminuent la fonctionnalité et qui nuisent à la sécurité de ses occupants.

 

Investir dans une évaluation certifiée de votre future maison, c’est vous assurer la tranquillité d’esprit.

Depuis 2019 et l’adoption du projet de loi n°16, la profession d’inspecteur et d’inspectrice en bâtiment est règlementée par la Régie du bâtiment du Québec (RBQ), qui octroie des certificats garantissant la qualité des services d’inspection que vous recevrez. La RBQ s’assurera que votre prestataire respecte les normes de la Régie et qu’il se soumet au code de déontologie de la profession. Un conseil de discipline est également présent pour surveiller les pratiques de ses membres.

Investir dans une évaluation certifiée de votre future maison, c’est vous assurer la tranquillité d’esprit. Ne commettez pas l’idiotie de sauver quelques centaines de dollars sur une propriété en valant souvent plus de 100 000 $ en accomplissant vous-même le travail d’inspection. Même si vous avez rénové avec passion et talent la majeure partie de votre maison, vous n’êtes tout de même pas la personne la mieux qualifiée pour en inspecter les structures, l’électricité, la plomberie, le chauffage, la ventilation, les fondations et les éventuels vices cachés. En plus, l’attachement à votre foyer nuirait certainement à l’impartialité de votre jugement d’inspecteur improvisé. En cas de litige entre l’acheteur et le vendeur, votre rapport d’inspection est une protection qui vous fera sauver énormément de temps, de tracas et d’argent.

 

Pourquoi est-ce important, l’inspection ?

 Vous l’avez peut-être deviné : il n’y a aucune loi qui vous oblige à faire inspecter une propriété au Canada. Pourtant, il y a une foule d’excellentes raisons de le faire. L’inspection de votre bâtiment par un professionnel permettra de :

 

  • connaitre l’état actuel de votre propriété, d’un point de vue externe et expert
  • connaitre les travaux à effectuer pour en assurer la conformité
  • révéler des vices cachés lors d’une inspection pré-achat

 

  • faire sauver du temps aux acheteurs intéressés par votre maison
  • protéger vos intérêts en cas de litiges entre vendeur et acheteur
  • dormir tranquillement sur vos deux oreilles

 

Souvenez-vous que l’inspection de votre maison vous offre un atout considérable pour la négociation et qu’il s’agit d’abord et avant tout d’un excellent investissement. Nous vous expliquons maintenant où commencer pour faire inspecter votre résidence.

 

Comment procéder à l’inspection de votre propriété ?

L’achat ou la vente d’une maison est quasiment un deuxième travail à temps plein, tellement vous devrez y mettre de préparation, de recherche et d’efforts. C’est peut-être ce qui explique pourquoi certaines personnes rechignent à compléter l’étape non-obligatoire de l’inspection de leur maison.

Puisque c’est une étape (et des sous supplémentaires !) que je peux m’éviter, pourquoi investir dans l’inspection de ma maison ?La réponse se trouve dans la question : l’inspection de bâtiment est un investissement pour votre propriété immobilière. En suivant nos 4 étapes recommandées, vous verrez qu’il est simple de faire inspecter votre maison par un professionnel.

 

  1. Choisir un inspecteur qualifié
  2. Prendre rendez-vous
  3. Participer à l’inspection
  4. Consulter le rapport d’inspection

 

Première étape : choisissez un inspecteur qualifié en qui vous avez confiance

 

Nous ne le dirons jamais assez, l’achat d’une maison est une importante transaction immobilière, sinon la plus importante que vous effectuerez au cours de votre vie de consommateur. Parmi les nombreuxinspecteurs professionnels disponibles dans votre région du Québec,veillezà en choisir un en qui vousavez entièrement confiance. Vous devez être à l’aise en sa présence pour pouvoir lui poser toutes les questions que vous souhaitez. Vérifiez de plus à ce que votre inspecteur soit protégé par une assurance responsabilité.

Comme nous l’expliquions précédemment, votre inspecteur devrait également être titulaire d’une certification de la Régie du bâtiment du Québec. C’est un gage de la qualité de ses services professionnels.

Deuxième étape : trouvez le meilleur moment de la journée pour votre inspection

Selon les dimensions et l’état actuel de votre bâtiment, l’examen de votre bâtiment ne devrait pas durer plus de quelques heures. Lors de la prise de rendez-vous avec votre inspecteur, tentez de trouver une plage-horaire vous permettant d’être présent lors de la visite et privilégiez les heures ensoleillées aux visites en soirée.

Troisième étape : soyez à l’écoute de votre inspecteur

Nous vous suggérons d’accompagner le professionnel qui inspectera votre maison. Vous n’êtes pas obligé de le suivre comme son ombre (vous n’avez pas envie de vous promener en plein cœur de la laine minérale du grenier, non ?), mais soyez disponible en cas de besoin. Vous pourrez ainsi vous assurer de son expertise et l’aider à compléter son travail en répondant à ses potentielles questions. Vous pourrez vous aussi lui poser toutes les questions qui vous tracassent. Comme l’inspecteur n’est pas autorisé à déplacer vos objets, vos meubles ou tout autre bien se trouvant dans votre résidence, vous serez la personne-ressource pour l’aider à effectuer son travail aux meilleures conditions possibles.

Quatrième étape : consultez le pronostic du rapport d’inspection

De 24 à 48 heures après sa visite, votre inspecteur vous remettra son rapport complet par écrit. C’est ce que l’on appelle un rapport d’inspection et c’est ce pourquoi vous avez investi. Prenez-en soin et conservez-le en lieu sûr. Consultez-le pour connaitre le pronostic sur l’état actuel de votre propriété. Si vous souhaitez découvrir une estimation des coûts des réparations à effectuer, vous devrez par la suite transmettre ces recommandations à un entrepreneur général qualifié. C’est cet autre professionnel de la construction qui pourra compléter les travaux suggérés dans le rapport d’inspection. Mais au fait, quecontient-il, ce rapport ?

Quels seront les éléments inspectés ?

Un rapport d’inspection contient tous les détails examinés par l’observateur, ainsi que des photographies et vidéos si besoin est. Lorsqu’on sait qu’un inspecteur doit évaluer plus de 300 aspects différents d’une même bâtisse, on comprend mieux pourquoi il est beaucoup plus sage de laisser ce travail entre les mains d’un professionnel du domaine de la construction.

Lors de la visite de votre résidence, votre inspecteur étudiera l’état actuel de votre ou vos :

  • Plomberie
  • Fondations
  • Chauffage
  • Revêtement
  • Électricité
  • Isolation
  • Ventilation
  • Toiture
  • Climatisation
  • Structure

Vous retrouverez par la suite tous les détails de cet examen minutieux dans votre rapport d’inspection.

 

Quels sont les types d’inspection ?

 Nous discutons d’inspection résidentielle depuis le tout début de cet article, mais sachez que l’inspection en bâtiment ne se consacre pas uniquement aux propriétés résidentielles. En plus de l’inspection résidentielle, il existe aussi des inspections que l’on dit commerciale ou thermographique.

 

  • L’inspection commerciale

 

Contrairement à l’inspection résidentielle qui s’adresse exclusivement aux particuliers, l’inspection commerciale peut tout aussi bien rejoindre les particuliers, les investisseurs, les institutions bancaires ou les agents immobiliers. L’objectif est le même que pour l’inspection résidentielle : déceler d’éventuelles failles et en informer le client par l’entremise d’un rapport complet écrit.

 

L’analyse est cependant plus poussée qu’au résidentiel puisque l’inspecteur doit contacter toutes les entreprises qui se sont chargées de l’entretien du bâtiment commercial et organiser des entretiens avec le personnel concerné de ces établissements. Il peut également consulter l’historique des éventuelles infractions commises au bâtiment en communiquant avec les services municipaux.

 

Le travail d’analyse est donc plus poussé et la nature en elle-même du bâtiment inspecté diffère. L’inspection commerciale est destinée à des bâtisses tels que des centres commerciaux, des commerces de détail, des entrepôts, des immeubles multi usages, des auberges, des immeubles de bureau ou encore des bâtiments industriels légers. Au résidence, l’inspecteur proposera plutôt un rapport pour des propriétés comme des bungalows, des maisons plain-pied, centenaires, bi générationnelles ou encore des chalets.

 

https://www.inspecteurimmobilier.com/